Autrans 2010

De Intercoop.


Sommaire

Appel d'Autrans 2010

Les participants aux rencontres des acteurs de l’Internet à Autrans :

  • constatent que les monnaies complémentaires (libres, locales, régionales, sociales)se multiplient dans le monde. On en dénombre actuellement plusieurs milliers ;
  • sont sensibles au raisonnement inspiré par l’analyse de système, qui recommande la biodiversité dans le domaine monétaire comme dans les autres registres du vivant;
  • cette diversité, si elle est suffisante, accroît la résilience de l’économie. C’est donc un rempart contre les crises et en même temps un renforcement du lien social et des pratiques d’autonomie ;
  • les plateformes libres sur Internet et sur téléphone mobile permettant la mise en place de ces monnaies seront opérationnelles en 2010, ce qui devrait induire une multiplication des initiatives à l’échelle mondiale ;

dès lors, les participants aux rencontres d’Autrans demandent instamment aux pouvoirs publics, européens, nationaux, régionaux et locaux de favoriser les expérimentations en liaison avec les initiatives d’autres pays, au Nord comme au Sud, et de ne pas faire obstacle à leur création et à leur développement.

Pour remarques et compléments


AUTRANS 2010 : la rencontre des acteurs de l'internet les 13, 14 et 15 janvier 2010

INTERNET, source d'innovations publiques … pour les territoires

Innover et construire en réseau


Cette thématique devrait pouvoir être traitée sous les aspects développement économique et touristique, aménagement, lien social et implication des habitants, développement de services aux citoyens, présence des services publics dans les interfaces mobiles.

Internet peut-il apporter des pistes de solution pour la crise ?

Face à la crise actuelle quelles sont les nouvelles voies, les nouvelles formes d'organisation, les nouveaux marchés qui sont possible grâce à l'Internet d'aujourd'hui. Le "comeback" de la proximité et le développement des services sur mobile sont certainement des directions de réflexions importantes d'Autrans 2010.


Le Programme des rencontres et les pages des ateliers

Autrans 2010 : 14e rencontre de l’Internet

Internet, source d'innovations pour les territoires Innover et construire en réseau

Mercredi 13 janvier 2010

Jeudi 14 janvier


      • 16h30/18h :
        • 1er Exploriphone français avec retransmission sur le net
        • temps libre pour rencontre de réseau
          • COPIL du projet d’élaboration de micro-formations en ligne sur les aspects juriques destinés aux médiateurs et animateurs multimédia (cofinancé par l’Union européenne dans le cadre du programme Europ’Act).
          • SARD une société de financement par le don pour les artistes, auteurs et créateurs de toutes nationalités
          • COPIL du projet IRIS (Initiatives Régionales Innovations et Stratégies) organisé par l'Observatoire des TErritoires Numérique (OTEN)
      • 18h30/19h30 Voeux de l'Internet : le Bilan SynthéTIC 2009 suivi de l'Agenda Numérique 2010 et des E-Toiles d'Or avec Valentin LACAMBRE (entrepreneur), Patrick SAINT-JEAN (artiste multimédia), Francis LALANNE (auteur-réalisateur), Lionel TARDY (député), Nicolas Dupond-Aignan (député), Animateur Denis Marion
      • 18h30/19h30 : CAFE CAREFOUR DISTANT (CAEN)Animé par : Denis PANSU, Coordinateur réseau des Carrefours des Possibles, FING et Céline CARRÉ, Chargée de mission, Région Basse‐Normandie. Détails de la session sur http://bn.carrefourdespossibles.org
      • 19h30/20h Cocktail d'échange

Vendredi 15 janvier

      • 9h30/ 11h30 Conférence sur les biens communs animé par Bruno Oudet – Hommage à Francis Muguet
        • Intervention de Richard Stallman, le père fondateur des logiciels libres
        • Intervention de Florence Devouard, Motivation individuelle et développement des communs.
        • Intervention d'Edouard Tric Nouveau modèle économique soutenable et pérenne : amortissement d’un bien virtuel, mort et réincarnation des objets virtuels dans le Panthéon des biens communs, premier instrument légal avec la nouvelle licence globale dégressive.
        • Intervention de Valentin Lacambre, un des fondateurs de la Sard (Société d'Acceptation et de Répartition des Dons), une alternative pour soutenir les créateurs et les artistes et Benjamin Jean président de la SARD et administrateur de Veni, Vidi, Libri.
      • 11h30/ 12h Synthèse des deux jours et piste pour l'édition 2011
      • Midi Fin des Rencontres

Développer l'interactivité

Avant les rencontres échanger sur des listes de discussion

Il y a évidemment l'écriture sur le wiki qui est ouverte à tous. Pour l'édition 2010 nous avons décider d'ajouter au wiki, l'ouverture de sept listes d'adresses électroniques qui vous permettront d'interagir sur les différents thèmes qui font l'objet des rencontres:

En cliquant sur l'adresse de ces listes vous pourrez y déposer votre adresse électronique et échanger avec les participants de la liste. Nous n'avons pas prévu à ce stade de modérer les listes (avoir un modérateur qui décide ou non de poster le message sur la liste).

Mais ceci pourra évoluer en fonction de la dynamique observée dans chaque liste.

La liste des participants à la liste ne pourra être consultée que par les personnes inscrites sur la liste en se rendant sur les urls accessibles ci-dessus.

Pour accéder et vous inscrire aux listes d'adresse électroniques

Durant les rencontres

L'année dernière un effort particulier avait été mis sur la diffusion en temps réel des rencontres pour qu'un maximum d'acteurs puisse suivre les débats. Cette année, cet effort sera accentué pour permettre aux personnes, non présentes à Autrans, d'intervenir tant dans les conférences que dans les ateliers. Cette interactivité devrait fonctionner dans les deux sens. Nous aimerions pouvoir organiser physiquement quelques ateliers en dehors d'Autrans tout en permettant aux personnes présentes à Autrans d'y participer


Thèmes pouvant être abordés dans le cadre de conférences ou d'ateliers

Ces sujets ont été évoqués dans les différents échanges en vue de préparer cette édition 2010. Mais la discussion est ouverte et d'autres sujets peuvent être traités

MERCI A CHACUN DE SE POSITIONNER SUR UN SUJET, DE PROPOSER DES CONFERENCIERS OU DE FAIRE DE NOUVELLES PROPOSIONS

Proposition de conférences

Proposition de sujets d'atelier :


Différentes contributions

Etudes, Sites intéressants sur les thèmes traités à Autrans 2010

"Comment l'Internet et la téléphonie mobile impactent les réseaux sociaux aux Etats-Unis? Extrait de l'article du Monde du 6 novembre 2009 qui pésente l'étude. Pour les chercheurs de l'Université de Pennsylvanie, qui ont réalisé un sondage auprès de plus de deux mille cinq cents Américains, en collaboration avec le Centre de recherche Pew Internet, l'usage du Web, de réseaux comme Facebook, mais aussi de téléphones portables ne nuit pas à la socialisation. "L'étendue de l'isolement social n'a guère changé par rapport à 1985", époque où Internet et le téléphone portable n'existaient pas dans le grand public, soulignent les chercheurs. "Seulement 6 % de la population adulte américaine n'ont personne à qui parler et 12 % n'ont pas de confident", soit globalement la même proportion qu'il y a un quart de siècle.

D'après les résultats de cette étude, les réseaux sociaux constitués par les utilisateurs de nouvelles technologies sont également plus vastes. Ceux qui disposent d'un téléphone mobile ont un réseau plus étendu de 12 %, et ceux qui utilisent des outils de messagerie instantanée ont un réseau plus large de 11 % en moyenne."

Le mouvement des villes (ou villages) en transition (appelé aussi culture de transition) est né en Grande-Bretagne sous la houlette de Rob Hopkins, enseignant en permaculture (voir son site). En septembre 2006, la petite ville anglaise de Totnes devenait la première “ville en transition” après un an de préparation. Il y a aujourd'hui plus de 130 villes en transition dans le monde, principalement au Royaume-Uni et en Irlande, réunies dans le réseau des Transition Towns (villes en transition). Deux réseaux similaires, Transition USA et Relocalization, existent aux États-Unis. C'est dans l'esprit de ce mouvement que s'inscrit l'initiative de Trièves Après-Pétrole.

Second life avait déjà créé la monnaie, le Linden, pour son univers, il semble que les alternatives au paiement "carte bleue" soient entrain de se progresser. C'est ce qu'écrit d'Olga Kharif dans un article sur le site de Business Week.Voir notamment l'article sur la monnaie sur Facebook

  • Les smartphones sont-ils des "dangers publics?

Alain Afflelou explique au micro d’Europe 1 que « Vous allez sur internet, vous payez 50 euros et vous avez les textos de qui vous voulez, au bout du monde. On n’a plus de dossiers, on n’a plus de courriers et tout est dans les ordinateurs. » Les employés d’Alain Afflelou vont être équipés d’ordinateurs portables en remplacement de leurs Blackberry. Dans une politique de sécurité, tous les messages y seront supprimés tous les jours. D’autres entreprises pourraient emboiter le pas d'Alain Afflelou dans le premier but de garder concentrés leurs employés durant les réunions.

Il s'agit de la première plateforme permettant la rémunération directe de développeurs en LL. Les web services produits sur l'espace développeur par des auto-entrepreneurs sont facturés à l'usage aux lients. Les auteurs des fonctionnalités sont rémunérés en proportion.

Arts Sciences et Technologies : Retrouver sur ce site Patrick Saint-Jean, lauréat des E-Toiles d'Or lors des Voeux de l'Internet et les membres d'Ars Mathematica.