Contribution de Michel Briand

De Intercoop.

Je me retrouve bien dans les remarques de Jean-Michel. On pourra aussi profiter des ETES TIC de Rennes pour rebondir et prolonger cet échange.

La question de l'innovation me parle bien. Et après la découverte des outils web 2 de 2008, les scénarios d'usage de 2009, on est confronté a cette diffusion des usages qui est d'abord un processus d'innovation sociale.

Qu'est ce que l'on peut en faire dans l'entreprise, dans le vivre ensemble, dans la mutation vers une société durable et responsable de ces ressources.

Juste une idée en passant Gwendal Simon qui propose d'expérimenter un pair à pair des deplacements ou a cote de l'extension des sel un systeme de mise en relation comme bibale qui permet de se passer des livres, films ou de se prêter des biens.

On entre dans une phase d'expérimentation de modèles de pair a pair ou collaboratifs et il nous appartient de participer à l'invention d'un autre monde (cf home) plus économe en matière premières, en déplacements des hommes et des produits, qui apprenne à réutiliser, à mutualiser.

J'ai aussi évoqué avec Yannick aux étés TIC le thème "co-entreprendre" pour le forum des usages coopératif 2010 qui serait assez bien en continuité .

Après la co-publication, la co-production des forums précédents cela serait une suite logique où l'on passe du "dire avec", du "faire avec " à "co construire un projet avec".

A Autrans 2009 on avait abordé la co-production de contenus par les enseignants, l'an prochain on pourrait être sur la construction de projets comme sesamath, openstreetmap où les acteurs s'organisent pour produire dans un projet. Sur les monnaies, les circuits courts, on est aussi dans une logique d'auto-organisation.

Sur Autrans, on est aussi passé de la découverte des explorcamp à la co-production de scénarios puis à l'auto production de tutoriels pour prendre en main une formation aux pratiques et usages collaboratifs des outils que les acteurs (organisations publiques, éducation ..) ont delaissé.

Ces temps ci je suis intervenu sur les démarches collaboratives dans des réseaux de l'Economie sociale et solidaire, du développement durable ("cohérence") et je perçois un intérêt qui va au delà de la mise en réseau dans un souci d'organisation collaborative.

Alors que peut-être ces question d'auto-organisation, pourraient être un volet du thème "crise 2.0" où nous regardons comment reprendre un pouvoir sur l'évolution du monde et de notre environnement.