Présentation

De Intercoop.

L'action collective à l'ère du numérique passe par de multiples modalités d'organisation, un partage de visions et de valeurs, une participation de personnes et une mise en oeuvre de technologies de toutes sortes. Les personnes engagées dans un projet de transformation sociale, par exemple pour l'éducation, pour l'amélioration de la santé, de l'habitat ou de l'environnement, ou pour la paix, sont de grandes utilisatrices des technologies de l'information et de la communication. Elles reconnaissent volontiers que leur engagement personnel et celui de leur organisation seraient plus difficiles si elles se trouvaient privées de ces outils.

Nous désignons par le terme de facilitateur et facilitatrice, la personne qui concourt à la réalisation d'actions collectives avec les TIC. Le facilitateur (ou la facilitatrice) dans ce contexte prend plusieurs visages. Il est à la fois initiateur, ressource technique, médiateur et activiste. Il peut s'adresser à la personne dans sa rencontre individuelle avec l'ordinateur. Il peut aussi s'adresser au collectif dans son appropriation des TIC. Au sein d'un collectif, l'action du facilitateur vise à influencer à la fois la manière dont les technologies numériques sont utilisées mais aussi le sens qui est donné à leurs usages réels ou supposés. Le rôle du facilitateur ne saurait donc être réduit à une fonction purement technique et fonctionnelle. Ce rôle consiste plutôt à ouvrir la boite noire des technologies et à mettre chacun et chacune en situation d'appropriation des TIC dans une démarche d'émancipation et de renforcement de sa puissance sociale.

En croisant des visions et des analyses d'expériences différentes, nous souhaitons réunir une dizaine d'articles qui auront en commun d'esquisser les caractéristiques et les rôles de cette « figure du facilitateur ». Ces articles seront courts, autonomes et engagés, en vue de les publier comme dossier thématique sur le site d-p-h.info [1].

Nous vous invitons à contribuer à la réalisation de ce dossier en rédigeant un article court, d'au maximum 12 000 caractères. Votre article sera un texte, semblable à un article de journal, qui décrit une expérience ou développe une idée ou une proposition. Cela peut être une illustration par une expérience de terrain, une étude de cas, une description d’une lutte, un état des lieux, etc. Votre article sera écrit et signé personnellement. Il sera publié sous licence Creative Commons : "Paternité - Pas de Modification" (http://creativecommons.org/licenses/by-nd/2.0/fr/deed.fr ).

Chaque article devra s'appuyer sur votre expérience de facilitateur, ou sur celles que vous avez pu observer dans votre engagement présent ou passé. Vous pourrez travailler sur cette question en explorant l'un des multiples aspects représentatifs du rôle de facilitateur dans l'usage des TIC : formation, animation de réseau, dynamisation des collectifs, publication de contenus numériques, travail collaboratif, accès à l'information, partage de ressources, etc. Votre article pourra également aborder divers champs du développement et de l'action de transformation sociale : éducation, genre, développement local, médias communautaires, santé, exercice de la citoyenneté, etc.

Chaque article s'adressera à des lecteurs qui, un peu partout dans le monde, sont confrontés aux mêmes problèmes, s’intéressent aux mêmes sujets, mais vivent dans des contextes géographiques, socio-économiques et linguistiques différents. Il devra donc avoir une dimension analytique, sans toutefois réduire votre propos à des généralités. Il est recommandé d'utiliser des mots simples et concrets pour éviter une généralisation abusive qu'entraine quelques fois une trop grande utilisation de mots abstraits. Les informations techniques concernant la rédaction de votre article sont décrites en annexe (page suivante).

Notre objectif, à travers la réalisation de ce dossier, est de contribuer à la réflexion sur l'identité propre des acteurs sociaux qui se reconnaissent dans les figures du facilitateur des processus de coopération à travers l'usage des TIC.